Les origines du streetwear

Les origines du streetwear

Le streetwear ou autrement dit « ce qu'on porte dans la rue », est un style vestimentaire apparu au milieu des années 1980. Il reste étroitement lié à la musique et plus particulièrement au rap. Les racines du Streetwear se situent à New York. C’est un mélange résumé entre le skateboard, la mode hip-hop principalement ainsi que les surfeurs californiens et la mode rasta. Avant d'être accaparé comme courant de mode, il est au départ créé par les gangs de rue. Ce mouvement apparaît au départ comme une réaction aux tendances ostentatoires, coûteuses et voyantes, ainsi qu'à l'omniprésence de la mode et de la créativité lors des années 1981. L’objectif était de montrer une opposition au monde du luxe. Le streetwear regroupe alors les jeunes autour de goûts communs comme le graffiti, le skateboard ou la musique. Il est en fait clairement identifié comme une forme d’expression artistique en tant que tel. Ce style a d’ailleurs par la suite connu son apogée dans les années 1990.

Ce développement du streetwear s’explique par le fait qu’il a été dans un premier temps incarné par de célèbres groupes et artistes. En effet, cela commence par les Beastie Boys en 1986, puis Run DMC suivi du groupe NWA, symbole du gangsta rap. Aussi, certaines marques emblématiques du prêt-à-porter américain telles que Wasp, DKNY, Calvin Klein ou Tommy Hilfiger ont joué un rôle important.

Spike Lee s’imposera ensuite comme l’image du streetwear car il popularise la culture vestimentaire hip-hop dans ses moindres détails.

Le style streetwear, c’est quoi ?

Bien qu’il se soit élargi, le streetwear au départ consiste en grande partie à porter des pantalons amples, de grosses chaussures, des joggings, des sweatshirts à capuche, ainsi que des t-shirts plus ou moins larges et souvent à manches longues. La casquette s’impose ensuite comme le couvre-chef qui complète l’ensemble.

Le streetwear aujourd’hui ?

Au-delà des années 2010, nombre de créateurs reconnus s'en inspirent et le détournent de façon plus luxueuse, de Riccardo Tisci pour Givenchy aux collections de Kanye West pour APC ou Nike qui rencontrent un succès. Beaucoup d’artistes créateurs et marques revendiquent clairement le streetwear des années 1990 comme sources d’inspirations.

Plusieurs collaborations vont avoir lieu au cours des années: l'exemple le plus flagrant reste l'association entre Vuitton et Suprême en 2017, mais également Lacoste et encore Suprême pour des casquettes et vêtements.. La nouvelle génération de stylistes, à la tête d'entreprises reconnues ou de leur propre label influencent cette tendance. On peut parler d’Alexander Wang (Balenciaga), Carol Lim et Humberto Leon (Kenzo), Felipe Oliveira Baptista (Lacoste), Virgil Abloh (Off-White) par exemple.

Anthropocene : la nouvelle marque de streetwear éthique ici

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés