la marque anthropocène

Après notre brève présentation du concept de l’Anthropocène (à retrouver ici), nous pensons qu’il est également nécessaire d’expliquer en quelques lignes pourquoi nous avons fait le choix d’utiliser ce nom.

accompagner la transition

Nous avons fait le choix d’appeler notre structure Anthropocène pour signifier la rigueur du constat, ainsi que notre détermination à changer en profondeur nos modèles de production.

En portant ce nom, il n’est pas possible de transiger avec la réalité. En même temps, on peut alors réunir nos forces, communiquer sur cette réalité et expérimenter ensemble des solutions.

un nom libre de droit

Ce nom provient de la science : il doit donc rester dans le domaine public. Cependant, la propriété est le socle de notre économie moderne. Le droit permet de s’approprier et d’exploiter commercialement n’importe quelle ressource, y compris le vivant.

Nous avons déposé la marque Anthropocène uniquement dans le but de protéger ce mot et de garantir à tout le monde la possibilité de l’utiliser librement. Nous sommes très ouverts à ce sujet : juristes ou non, n’hésitez pas à entrer en relation avec nous pour en discuter.

Nos actualités

3 days ago
  • 14
  • 0
3 days ago
  • 18
  • 0
5 days ago
  • 13
  • 0
3 weeks ago
  • 12
  • 0
4 weeks ago
  • 7
  • 2
4 weeks ago
  • 12
  • 1

Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne – Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne – réseau national de praticiens | @scoopit https://t.co/w0Vy34d285

Pour une appropriation de l'espace urbain. #communs #agricultureurbaine
https://t.co/jpf388i6Lr

Nos derniers articles

L’emploi solidaire

L’enregistrement public de ce quatrième volet «Regards sur l’anthropocène» réalisé dans le cadre des Jeudis Alternatifs des Grands Voisins, expose les principes et bénéfices de l’emploi solidaire.

a REJOIGNEZ-NOUS

b SUIVEZ NOS ACTUS

© 2011 - 2018 - Tous droits de reproduction réservés Anthropocène - Bureau d'accompagnement, d'étude et de recherche en transition écologique.