étude de potentiel agriculture urbaine

Parc départemental du sausset

étude de potentiel agriculture urbaine

Acteur : public / Localisation : Seine-saint-denis / Catégorie :  étude de potentiel

2017 – 2018

Explorer le champ des possibles et Identifier des leviers d’action

Le Département Seine-Saint-Denis fait appel à Anthropocène pour mener une étude visant à implanter un projet d’agriculture péri-urbaine dans le parc départemental du Sausset.

Le développement de l’agriculture urbaine dans les parcs départementaux constitue une ambition forte du Département Seine-Saint-Denis qui vise notamment par ce biais le renforcement des liens parcs/ville. Il souhaite ouvrir des espaces d’expérimentations agricoles et d’innovations maraîchères, écologiques et sociales propices au développement de productions locales et à la création de circuits courts de valorisation.

Notre rôle consiste à apporter une vision neuve en explorant le champ des possibles autour des principaux enjeux et en interrogeant les attentes des usagers du parc, des riverains et autres acteurs du territoire.

Le parc departemental du sausset en quelques mots

Le parc départemental du Sausset se situe au nord-est du département de la Seine-Saint-Denis, à l’interface des communes d’Aulnay-sous-Bois et de Villepinte. Il a été conçu par les paysagistes Claire et Michel Corrajoud il y a plus de 35 ans sur près de 200 hectares d’anciennes terres agricoles non remaniées. 

Le parc constitue une des 15 entités du site Natura 2000 “Sites de Seine-Saint-Denis”, signe d’une biodiversité remarquable.

Le parc est sectorisé en 4 parties du fait de la traversée de la ligne du RER B et des voies Camille Pissarro / Avenue du Sausset. La gare RER de Villepinte se situe au carrefour de ces axes. 

• les Prés carrés : un parc urbain – paysager alternant de vastes espaces d’accueil, de loisirs, caractérisé par son étang et son marais, refuges importants de biodiversité. C’est la zone la plus aménagé et la plus fréquentée du parc.
• la Forêt : une alternance de boisements et de prairies. C’est le secteur le plus important du parc en terme de surface.
• le Bocage : un secteur caractérisé par ses reliefs, ses petites parcelles bordées de haies exploitées en prairies, en culture ou en gazon pour le loisir. Ce secteur a une fonction d’éducation à l’environnement et de sensibilisation aux enjeux alimentaires via des espaces pédagogiques dédiés ou sa parcelle de maraîchage participatif.
• le Puits d’Enfer : ce secteur est caractérisé par ses vastes praires encadrées par des boisements. Ce secteur a été volontairement peu aménagé par les paysagistes avec la volonté d’y voir se développer des activités agricoles. Il prend peu à peu cette orientation, notamment depuis l’installation d’une vigne. C’est aussi sur une partie de ce secteur de 30 hectares que le Département envisage l’installation de culture maraîchère et d’espaces récréatifs, pédagogiques…

Pour plus d’informations sur cette étude ou nous soumettre votre problématique :

Nos actualités

3 days ago
  • 14
  • 0
3 days ago
  • 18
  • 0
5 days ago
  • 13
  • 0
3 weeks ago
  • 12
  • 0
4 weeks ago
  • 7
  • 2
4 weeks ago
  • 12
  • 1

Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne – Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne – réseau national de praticiens | @scoopit https://t.co/w0Vy34d285

Pour une appropriation de l'espace urbain. #communs #agricultureurbaine
https://t.co/jpf388i6Lr

Nos derniers articles

L’emploi solidaire

L’enregistrement public de ce quatrième volet «Regards sur l’anthropocène» réalisé dans le cadre des Jeudis Alternatifs des Grands Voisins, expose les principes et bénéfices de l’emploi solidaire.

a REJOIGNEZ-NOUS

b SUIVEZ NOS ACTUS

© 2011 - 2018 - Tous droits de reproduction réservés Anthropocène - Bureau d'accompagnement, d'étude et de recherche en transition écologique.